Mes dernières chroniques



lundi 15 mai 2017

La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune - Christelle Dabos




Titre : La Passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairdelune
Auteur : Christelle Dabos
Editions : Gallimard Jeunesse
Genre : Fantasy/Fantastique
Tranche d’âge : à partir de 13 ans

Prix : 19
Nombre de pages : 550
Date de parution en France : 29 Octobre 2015


« Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Sont-elles liées aux secrets qui entourent l’esprit de famille Farouk et son Livre ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité. »

En recevant le tome 3 de La Passe-miroir ce mois-ci, de la part de ma libraire, j’étais obligée de revenir à ma lecture du tome 2 ! En effet, j’avais déjà commencé ce livre il y a un bon bout de temps mais au premier tiers, j’avais abandonné par ennui. Il était donc grand temps de redonner une chance à la suite de cette saga (découvrez mon avis sur le tome 1 en cliquant ici : ).
J’avais adoré le tome 1 mais j’avais commencé le 2 alors que j’étais en pleine panne de lecture. Ces livres étant de belles briques, je n’étais pas assez motivée pour lire et j’ai donc vite abandonné. 
Heureusement pour moi, en ce moment je suis ULTRA motivée pour lire et je savoure chaque nouveau roman qui veut bien se laisser manger ! C’est donc avec grande surprise que j’ai ADORÉ ce tome 2 (enfin les deux tiers qu’il me restait puisque j’ai repris ma lecture là où je m’étais arrêtée).

Dans ce tome-ci on retrouve beaucoup de personnages du tome 1 et l’intrigue se déroule, dans une première partie à la Citacielle, mais le reste de l’intrigue se déroule à l’extérieur, au Pôle. 
J’ai adoré découvrir le Pôle et ses environs, avec encore plus de belles descriptions et de découvertes de cet univers féérique ! 
Ce tome-ci m’a beaucoup fait penser à Alice aux pays des merveilles, même si l’auteure a clairement créé son propre univers, très complexe et rempli de magie. On découvre des lieux plus étonnants les uns que les autres, et pleins de poésie (comme Christelle Dabos sait si bien le faire).
C’est clairement l’univers qui fait de cette saga son identité mais également les personnages qui évoluent dans cet atmosphère ! Ophélie est toujours aussi attachante, maladroite, curieuse et maline. Elle va enchainer les péripéties et se retrouver dans des situations plutôt complexes et délicates... Je n’en dirai pas plus. 



Thorn, quant à lui, s’ouvre beaucoup plus et nous laisse découvrir des éléments de son passé et même ses sentiments ! Oui, oui...
La relation entre Thorn et Ophélie va grandement évoluer ; j’ai d’ailleurs beaucoup apprécié cet aspect de l’histoire.
L’intrigue m’a réellement emporté : beaucoup d’action, du suspense, et des suspicions. Tout ce qu’il faut pour tourner les pages sans arriver à s’arrêter !
J’étais impatiente de découvrir le dénouement et je n’ai pas été déçue... CETTE FIN on en parle ?! Bah non... du coup je ne peux pas en parler sinon je vous dévoile tout, ce serait pas très sympa ^^ Mais je peux vous dire que j’ai BEAUCOUP de chance d’avoir pu enchainer directement avec le tome 3 (ma lecture en cours) parce que si j’avais du attendre des mois pour découvrir la suite, j’aurai souffert. Finalement je crois que j’ai bien fais d’abandonner ce livre pour le reprendre après !

Cette chronique n’est malheureusement pas très longue et incomplète car je ne veux pas prendre le risque de vous parler de la première partie de l’histoire, car je l’ai lu il y a pas mal de temps et du coup mes souvenirs ne sont pas très frais. Tout ce que je peux vous dire c’est que je me suis ennuyée mais qui sait si ce n’était uniquement dû à ma panne de lecture ? Donc je ne préfère pas me prononcer là-dessus et juger uniquement le reste du livre, qui m’a beaucoup plu.
Ce tome 2 est donc à la hauteur du premier et n’a fait que m’émerveiller une nouvelle fois, grâce à un univers unique en son genre, hors du commun, et ses personnages plus attachants et atypiques les uns que les autres. Si vous n’avez pas encore découvert cette saga et que vous aimez le fantastique/fantasy, foncez ! Moi qui disais ne pas aimer le fantasy, je n’ai plus le droit de le dire ^^ Je suis impatiente de terminer le tome 3 pour vous en parler !


« Vous ne semblez pas bien mesurer leffet destabilisant que peut produire quelquun comme vous sur quelquun comme moi. »



J’espère sincérement que vous avez au moins lu le premier tome de cette saga parce que ça vaut le coup !

dimanche 14 mai 2017

Patients - Grand Corps Malade ~




Titre : Patients
Auteur : Grand Corps Malade
Editions : Points
Genre : Auto-biographie
Tranche d’âge : à partir de 15 ans

Prix : 5 €
Nombre de pages : 168
Date de parution en France : 21 Mai 2014
« Il y a une quinzaine d'années, en chahutant avec des amis, le jeune Fabien, pas encore vingt ans, fait un plongeon dans une piscine. Il heurte le fond du bassin, dont l'eau n'est pas assez profonde, et se déplace les vertèbres. Bien qu'on lui annonce qu'il restera probablement paralysé à vie, il retrouve peu à peu l'usage de ses jambes après une année de rééducation. »

Depuis que mon état de santé, ma maladie, fait de moi une personne en situation de handicap, j’ai découvert ce que vivent les personnes qui doivent utiliser un fauteuil roulant pour se déplacer, qui doivent se faire aider pour des petits gestes « bêtes » du quotidien comme se laver les cheveux ou préparer à manger, qui doivent subir les incompréhensions des « valides » et le regard qu’ils posent sur ces individus, mais aussi l’incroyable force qu’’ils trouvent au fond d’eux pour voir la vie comme une chance et non comme un fardeau. 
Je croyais sincèrement que ce que je vivais étais dur et que je pouvais vraiment me rendre compte, en vivant ce que je vis, de la dureté de ce que d’autres malades vivent. En réalité je n’en avais aucune idée ! Enfin... ce n’est pas vrai, j’avais de quoi imaginer beaucoup de choses sur leur quotidien mais je ne SAVAIS pas.

« Pour ceux qui nont pas lhabitude de le cotoyer, le statut dhandicape (surtout en fauteuil roulant) est tellement marquant (effrayant, derangeant) quil masque completement letre humain qui existe derriere. On peut pourtant croiser chez les personnes handicapees le meme genre de personnalites quailleurs : un timide, une grande gueule, un mec sympa ou un gros con. »

J’ai vu le film Intouchables il y a quelques années et j’avais adoré ce film, touchant, drôle et divertissant mais maintenant que j’ai lu Patients, je me rend compte que je croyais en savoir beaucoup sur la paraplégie/tétraplégie alors qu’en réalité, j’étais loin de tout avoir appris en regardant ce film.
Patients m’a beaucoup appris sur le quotidien des malades à l’hôpital (uniquement à l’hôpital), et on peut facilement s’imaginer le nombre de difficultés auxquelles ils devront faire face à l’extérieur, si ils ont la chance de pouvoir sortir de l’hôpital... Dans ce livre, on découvre un tas de pathologies car le personnage principal, qui se retrouve du jour au lendemain tétraplégique, se fait quelques camarades de convalescence qui sont dans la même galère (si on puit dire) même si les maux dont ils souffrent diffèrent selon chaque patient.
Fabien (Grand Corps Malade) va décrire ce qu’il a vécu lors de sa longue et tumultueuse rééducation et je pourrais vous dire que c’est très lourd à lire, et en faite c’est lourd en un sens, mais en vérité je n’ai pas arrêté de rire en tournant les pages de ce livre ! Ce roman est rempli d’humour sarcastique et j’ai été très surprise de trouver ça à la fois drôle (car je n’aime pas souvent les sarcasmes) et émouvant. L’auteur se moque des situations cocasses, gênantes, dures, humiliantes et éprouvantes, dans lesquelles il a pu se retrouvé et ça permet au lecteur de découvrir la vraie dureté du quotidien des malades tout en ayant un brin de légèreté qui permet de ne pas plonger dans le glauque et le malaisant. J’ai trouvé ça PRODIGIEUX !

« Notre centre est comme un grand paquebot de croisiere […] Personne dans ce bateau ne sait vraiment quand ce voyage sarretera et jusquou il va nous mener. »

Ce livre a réellement été un énorme coup de coeur pour moi, et je suis certaine que mes « micro » expériences dans le « domaine » du handicap m’ont permis de me sentir très concernée (même si ce qu’il vit est bien bien bien loin de mon quotidien) et donc très touchée par cette histoire, cette vraie histoire. C’est ça qui rend ce livre incroyable, c’est que les personnages de ce livre on réellement existé/existent réellement et ce qu’ils ont vécu nous est raconté avec, j’en suis certaine, beaucoup de justesse de la part de l’auteur. 
Je suis encore bouleversée en écrivant cette chronique parce que lire les mots de Grand Corps Malade m’ont permit de réaliser que ce que je vis n’est vraiment pas grand chose à côté du calvaire que d’autres doivent subir, et donc que j’ai une chance incroyable ! 
Je voulais aussi vous demander de faire attention à vous, qui lisez ces mots... Prenez soin de votre corps et savourez intensément la non-douleur que vous ressentez parce que croyez-moi, quand on ne sait même plus à quoi ressemble la sensation de ne PAS avoir mal, c’est un manque profond qui nous envahit. Faites attention à ce que vous faites aussi, même si je vous INTERDIT de ne pas profiter de la vie, mais pas besoin de faire des bêtises pour vivre à fond et s'amuser, d’accord ?

« Personne dautre ne sait mieux que moi aujourdhui quune catastrophe narrive pas quaux autres, que la vie distribue ses drames sans regarder qui les merite le plus. »

Voilà, je crois que j’ai tout dit, ou presque : UN GRAND MERCI à GRAND CORPS MALADE, de son vrai nom Fabien Marsaud, pour avoir partagé un bout de son histoire, qui m’a ému et fait rire comme aucun livre avant celui-ci.

J’ai lu ce livre en une journée alors à votre tour de le dévorer ! Je n’ai rien à dire de plus. 

jeudi 11 mai 2017

This Is Us / Mes séries /


This is Us est une série télévisée américaine créée par Dan Fogelman et diffusée depuis le 20 Septembre 2026 sur NBC en version originale. En France, la version originale sous-titrée français est diffusée depuis le 30 Octobre 2016 sur Canal+ Séries.

P
J’ai découvert cette série en début d’année et je m’attendais vraiment à quelque chose de spécial, mais je ne pensais pas que cette série serait un aussi gros chamboulement dans ma vie...


« Selon Wikipédia, en moyenne 18 millions d'êtres humains partagent le même jour d'anniversaire à travers le monde. Mais il existe une famille, dispatchée entre New York et Los Angeles, dont quatre des membres sont nés le même jour ! Voici leur histoire drôle et émouvante »

Avant de dire quoi que ce soit je tiens à dire que je suis littéralement tombée amoureuse de cette histoire, de ces magnifiques personnages et j’ai pleuré presque à CHAQUE épisode, ce qui ne m’était jamais arrivé devant une autre série... Si ce n’est pas la preuve qu'elle fait partie de mes séries préférées, je ne sais pas ce que ça veut dire !

le jeu dacteur
Je crois que je n’ai jamais vu des acteurs jouer aussi bien dans aucune série... En faite, ça va être très difficile de ne pas vous dire que tout est PARFAIT mais j’espère que ça vous donnera profondément envie de regarder cette série car elle est vraiment incroyable !
Le jeu des acteurs, en réalité, on ne le voit même pas parce qu’on a l’impression de voir de vrais individus, de découvrir leur VRAIE vie, une VRAIE famille, de VRAIS problèmes, et ça c’est une sensation indescriptible. C’est en grande grande partie le talent des acteurs qui fait que l’histoire est aussi touchante ! 
Si je devais choisir l’un des personnages de la série comme étant mon préféré je serai concrètement INCAPABLE de choisir : ils sont tous sensationnels à leur façon et c’est incroyablement satisfaisant. 


le scenario
Je ne veux pas en dire trop parce que le synopsis est très mystérieux et ne dévoile quasiment RIEN de ce qu’est en réalité cette histoire, mais je peux déjà vous dire que nous allons suivre plusieurs personnages (plus touchants les uns que les autres) dans leurs problématiques de vie, que ce soit professionnelles, au niveau de la santé ou familiales ; et au fur et à mesure des épisodes, nous allons découvrir une nouvelle facette de chacun d’eux, en apprenant à les connaitre de plus en plus, jusqu’à les aimer comme si ils faisaient littéralement partie de notre famille !
Ils vont vivre des choses profondément dures, des belles histoires d’amour, créer des liens très fort avec des personnes qu’ils connaissent à peine et tout ça nous envoi un flot d’amour continu qui ne fait que vous réchauffer le coeur et vous le briser en mille morceaux. 



la mise en scene 
Les épisodes ne sont pas du tout difficiles à suivre puisque l’on suit différents personnages dans le présent, mais on découvre également leur vie passé à travers de nombreux flash-backs qui rendent l’histoire encore plus profonde ! Dans certaines séries ou dans certains films, les flash-backs sont parfois inintéressants ou trop différents de la mise en scène du présent mais dans This Is Us, les flash-backs sont à la fois une histoire en parallèle de celles de nos personnages et une rétrospective de ce qu’ils ont vécu. On découvre ainsi deux époques et c’est très bien réalisé ! 


le message renvoye
Cette série traite d’un tas de sujets très touchants qui peuvent tous nous renvoyés à notre propre vie. Je pense notamment au deuil, au poids/obésité, à l’adoption, à l’amour, à l’éducation, à la maladie, à la trahison et aux mensonges... Que de sujets qui ne peuvent que nous émouvoir et nous renvoyé des messages puissants, fondés sur l’acceptation de soit, l’amour des siens, l’importance de chaque instant, le pardon, ou encore la reconnaissance. 
J’ai beaucoup de mal à vous décrire toutes les belles leçons de vie que cette série m’a offerte mais je préfère vous laisser découvrir par vous même à quel point ça pourrait changer votre de vie, que de regarder ne serait-ce qu’un seul épisode. Je n’exagère pas (enfin je crois), en tout cas je pense sincèrement tout ce que j’écris et j’espère que mes mots vont inciteront fortement à découvrir cette sublime histoire. 


CONCLUSION
Je pense en avoir dit assez... C’était hyper frustrant de ne pas avoir pu vous parler des personnages, de l’histoire en elle-même, des choses qu’ils vont vivre, parce que c’est tout ça qui fait que j’aime cette série à un point inimaginable, mais je suis INCAPABLE de vous gâcher les surprises qu’elle vous réserve. Un conseil : prenez des mouchoirs ! 
Je pense très souvent aux personnages/à leur vécu depuis que j’ai terminé la série parce que ça m’a profondément marqué. Dans ma vie, j’ai beaucoup de mal à fonctionner avec autre chose que mon coeur ; et l’amour, l’amitié, la bienveillance, la générosité, la dévotion (et tant d’autres choses) sont, à mes yeux, le fondement d’une vie heureuse. Cette série m’aura confirmé que cette philosophie de vie, qui est la mienne, est à la portée de tous si chacun prend le temps d’être reconnaissant envers autrui et également envers soit-même, si chacun tente de voir la vie du bon côté et non du mauvais, si chacun réalise que personne n’a le droit de lui dire comment vivre ou qui devenir, et si chacun comprend que donner de l’amour et en recevoir, c’est un droit ET un devoir...


Allez tout de suite visionner le premier épisode, c’est un ordre !

samedi 6 mai 2017

Un peu plus que des amis - Michael Kun & Susan Mullen


Titre : Un peu plus que des amis
Auteur : Michael Kun & Susan Mullen
Editions : Casterman
Genre : Romance
Tranche d’âge : à partir de 13 ans

Prix : 16 €
Nombre de pages : 360
Date de parution en France : 12 Avril 2017

« Si vous êtes romantique, plein d’humour et d’espoir, si vous adorez l’idée d’un garçon et d’une fille qui s’écrivent des lettres en vrai, si vous aimez les grandes disputes et les belles réconciliations, si vous êtes fan de votre meilleur ami et qu’il est fan de vous
Alors jetez-vous sur ce roman, il a été écrit pour vous. »

Je remercie encore une fois vivement Marine du blog Les lectures de Marinette pour m’avoir si gentiment envoyé ce livre, que j’ai remporté lors du concours des 5 ans de son blog !

Un peu plus que des amis (vous l’aurez compris en lisant le synopsis) c’est l’histoire de deux meilleurs amis qui correspondent par le biais de lettres qu’ils s’envoient. Cath est à l’université, tandis que Scott travaille dans la boutique de son père, mais ni l’un ni l’autre ne compte laisser la distance être un frein à leur relation amicale !

Ce livre m’a beaucoup fait rire ! Tous les deux sont pleins de sarcasmes (surtout Scott) et ne cessent de se taquiner, mais sont également très tendres l’un envers l’autre : si Cath rencontre un problème, Scott est automatiquement là pour l’aider, et inversement. C’est un peu la relation amicale parfaite, que tout le monde rêve de partager avec quelqu'un !
C’est un duo qui marche du tonnerre, il n’y a aucun doute là-dessus. C’est d’ailleurs ce qui fait la force de ce livre ! On peut lire uniquement leurs correspondances et rien d’autre, ce qui nous permet d’être vraiment plongé au coeur de leur amitié, des secrets qu’ils se confient, des blagues qu’ils se font, de leurs disputes, de leurs réconciliations, de leurs histoires d’amour respectives, de leurs moments de déprime et de joie, de leurs moments de doute et d’incertitude... Bref on ressent littéralement ce lien fort qui les unis et on ne peut pas y être insensible !


J’avais déjà lu un roman « épistolaire » que j’avais adoré : Quand souffle le vent du Nord de Daniel Glattauer, mais en commençant celui-ci j’ai eu très très peur de vite être agacée/lacée de cette mise en forme. 
Le début du roman ne m’a pas ennuyé, ce serait vous mentir de vous dire le contraire, mais j’avoue que les sujets des conversations de nos deux protagonistes ne m’intéressaient pas énormément, et je trouvais même qu’il y avait beaucoup de répétitions dans les lettres. Le point positif c’est que ça permet au lecteur de toujours savoir de quoi le personnage parle ! Je vous rassure, c’est vite passer et l’intrigue a commencé à se mettre en place, avec des sujets hyper amusants mais aussi très tristes.

Je ne m’attendais vraiment pas à rencontrer du « drame » en commençant ce roman et pourtant ce fut le cas. J’ai été très touchée par cet aspect de l’histoire et l’effet de surprise m’a fait aimer encore plus le livre ! 
À travers les lettres, on apprend à connaitre la vie de Scott et Cath, leur histoire d’amitié mais aussi leurs histoires familiales, amoureuses, et on s’attache très facilement à eux grâce à tout cela. 
En bref, ce roman est plein d’humour, de bonnes ondes, il est frais et léger et il n’idéalise pas la vie de nos personnages, qui peut tout à fait être similaire à celle d’un d’entre nous. Il est juste parfait pour nous faire sourire, le temps d’un ou plusieurs moments de lecture, et pour nous faire comprendre que la vie est comme elle est, avec ses défauts, mais qu’elle n’en est pas moins très belle si on l’a partage avec les gens qu’on aime.

« Dans leventualite tres improbable que la foudre me frappe et me tue tandis que je poste cette lettre, je detesterai que la derniere chose dont tu te souviennes de moi soit cette lettre ou je laisse entendre que je nen ai rien a faire de toi ou que je te souhaite dattraper une gastro. Ce nest pas le cas, cest juste que tu es super compliquee des fois. »

Un super livre qui m’a fait avoir le même sentiment que pour Envole-moi de Annelise Heurtier : j’ai beaucoup aimé l'histoire mais il y avait quelques défauts qui font que je ne peux pas mettre la note maximale.


À vous de me dire si ce livre vous tente ou si vous l’avez déjà lu, ce que vous en avez pensé !